Bloc en mousse, en liège ou en bois, le choix cornélien du yogi ?




Je ne peux pas parler d’accessoires sans faire référence à BKS.Iyengar.

Guruji, comme on l’appelait, en a inventé certains lui même puis il a affiné et perfectionné l’utilisation de ceux qui existaient déja.

Les gens de l’époque l’appelait « Prop Yogi » !! Ça le faisait rire.


Et voici comment il expliquait pourquoi il a introduit les accessoires dans sa pratique personnelle et son enseignement :


« J’étais préoccupé à essayer diverses façons d’améliorer et de perfectionner ma propre pratique.

J’avais l’habitude de ramasser des pierres et des briques qui trainaient sur les routes et de les utiliser comme support pour progresser dans ma maîtrise des Asanas…

Les accessoires aident à exécuter les Asanas avec facilité.

L’élève comprend et apprend plus rapidement car le cerveau reste passif.

Grâce à cette passivité, on apprend à être alerte dans son corps et son esprit.

Les accessoires sont des guides d’auto-apprentissage. »


70 glorieuses années de Yogàcharya BKS Iyengar, p391.

Traduction : Asana veut dire posture en sanskrit.



Pourquoi utiliser des blocs en Yoga ?



Un bloc va aider à trouver le bon alignement dont vous avez besoin pour que l’énergie puisse circuler correctement dans votre corps à travers la posture.


De cette manière, vous récolterez tous les bienfaits des postures, sans être sous pression parce que vous devez tenir la posture et que celle-ci ne semble pas prête à coopérer avec vous.


Dans votre pratique, lorsque vous avez de la difficulté à respirer correctement, c’est que vous allez trop loin.

La plupart du temps, vous tirez sur les mauvais muscles ou les mauvaises articulations.

Et le lendemain, vous avez mal au bas du dos, aux épaules ou encore aux poignets.


En utilisant un bloc, vous travaillerez les bons muscles et vous n’aurez plus à vous appuyer sur des articulations qui ne sont pas censées s’activer.


Plus vous progresserez avec le bloc, plus votre posture sera légère et stable, ainsi vous développerez vos muscles stabilisateurs et vous éviterez de vous faire mal.


L’utilisation du bloc va réduire drastiquement le risque de blessures et de lésions au niveau des muscles et des fascias.

L’accessoire va aussi vous aider à soutenir votre corps dans certaines postures plus difficiles.

Généralement, on se blesse parce qu’on veut forcer le corps à aller trop loin et trop vite.


Les blocs vont stabiliser le corps et le mental !

De ce fait, ils vous protègerons des blessures et permettront à vos articulations de se renforcer et de s’adapter en douceur.



Mousse, liège ou bois ? Telle est la question.



Blocs en mousse


Inconvénients :

  • Non écologiques. Ils sont fabriqués en plastique. Le plastique étant obtenu par des produits chimiques.

  • Manque de stabilité. Trop mou, vous risquez de tomber dans certaines postures.

  • Risques de glisser quand vous transpirez.

  • Pas hygiéniques. Si vous pratiquez dans un studio de yoga, la mousse est un nid à microbes !

  • Tendance à s’écraser avec le temps.

  • Si vous pratiquez en plein air, ils s’envolent au moindre coup de vent.

Avantages :

  • Très économiques.

  • Très légers.



Blocs en liège



Inconvénients :

  • Pèse 500 gr. Un peu lourd dans un sac.

  • Prix abordable. Faites attention, les grandes marques chargent plus chères mais le produit reste le même que si vous achetez une marque inconnue.

Avantages :

  • Écologique. Le liège ne produit aucun déchet et n’utilise aucune substance chimique ni traitement.

  • Durable, solide et résistant.

  • Anti-sceptique, hypoallergénique.

  • Stable dans toutes les postures, pas de risque de chute.

  • Possibilité d’utiliser le bloc en le tournant dans les 3 sens, ce qui vous donnera le choix de 3 hauteurs différentes. Donc qui vous permettra de voir votre progression.

Blocs en bois



Ce sont les blocs traditionnels avant l’arrivée du liège et de la mousse.

Inconvénients :

  • Lourds. Réservez les, pour votre pratique à la maison.

  • Glissant sur un plancher en bois ou du parquet.

Avantages :

  • Très solides.

  • Agréables au toucher. Le bois est un matériel naturel, noble et énergétique.


N'hésitez plus, alors !!


Contrairement à la légende urbaine qui voudrait nous faire croire que les blocs sont réservés aux débutants et bien, c’est totalement faux !


Après plus de 20 ans de pratique, je continue d’utiliser des accessoires, même si je suis capable de faire les postures sans.

Je vais quand même ajouter deux ou trois blocs pour montrer à mon corps qu’il peut aller plus loin sans douleur et sans forcer.

Et au fils des pratiques avec accessoires, mon corps va s’ouvrir et la posture sera enfin accessible sans blocs.


Même lorsqu’on pense connaitre une posture sur le bout des doigts, ajouter un bloc va, parfois, rendre l’Asanas plus énergétique, plus aérien, plus conscient.


Plus on avance dans sa pratique, plus on approfondit les postures et plus on se doit d’être stable tant physiquement que mentalement.

On va utiliser plusieurs blocs pour avoir le véritable ressenti de la posture et ne plus être dans la performance constante.


Attention !!

Les pratiquants doivent veiller à ne pas développer une dépendance vis à vis des accessoires, mais plutôt les utiliser de façon intelligente et précise, dans la poursuite d’une pratique mature et consciente.


Un bloc, par exemple, va vous donner un coup de pouce dans une posture.

Une fois stable, ce sera à vous, de lâcher le bloc pour voler de vos propres ailes et avoir le même ressenti sans bloc !


Débutants ou avancés, on a tous besoin des blocs et autres accessoires…


Et ce n'est pas parce qu'Iyengar ne savait pas faire les postures sans blocs !!










Et je finirai comme j’ai commencé, en laissant Guruji Iyengar donné sa description des accessoires :


« Maintenant, en parlant des avantages et des inconvénients de l’utilisation d’accessoires, l’une des critiques formulées contre les accessoires est que l’on s’habitue et qu’on manque de volonté pour tenter de faire la posture de manière indépendante.

Est-ce la faute des accessoires ?? Certainement pas !

Les accessoires consistent à ressentir l’Asanas.

Mais je ne dis jamais qu’ils doivent être utilisés de façon permanente.

Les accessoires donnent le sens de l’orientation.

Lorsque ce sens de l’orientation s’installe, je veux que mes élèves fassent l’asanas indépendamment tôt ou tard…

Les accessoires sont destinés à donner une orientation, un alignement et la compréhension de la posture. »


70 glorieuses années de Yogàcharya BKS Iyengar.





Angie Sattà

Prof certifiée Hatha et Ashtanga Yoga R-RYT500

Fondatrice de l'école de formation AngieYoga


#hatha #ashtanga #yoga #props #accessoires #bloc #Angie #AngieYoga #Iyengar

53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout